Avertir le modérateur

10/09/2008

Le lapin nain

Famille des Leporidae, ordre des lagomorphes

Son histoire :


Le lapin est originaire du pourtour méditerranéen occidental. Les plus anciens ossements datent du début de la première aire quaternaire et ont été trouvés en Andalousie. Il sera ensuite importé par les hommes sur les autres continents.

Ce sont les moines français qui auront l’idée d’aménager les premiers clapiers et d’en faire une élevage. Les lapins de Garenne n’apparaîtront qu’à la fin du Moyen Age. L’élevage fermier se développa au XIXème siècle et l’élevage industriel fit son apparition vers 1960.

Les premières races naines sont originaires de Hollande et d’Angleterre début 1900. Les lapins de couleurs font leur apparition dans les années 50 et les lapins béliers dans les années 80. La France qui a été leader de la pelleterie est à l’origine des lapins Angoras et Rex.

Le lapin fait aujourd’hui partie de la liste des espèces domestiques selon le Code Rural en vigueur. Les premiers à en faire un animal de compagnie furent les Chinois puis les Britanniques.

Morphologie :

Contrairement à ce qui est dit, le lapin n’est pas un rongeur. Il possède une paire d’incisives qui se cachent derrière les incisives supérieures, que les rongeurs ne possèdent pas.

On ne peut pas vraiment donner des mensurations au lapin nain tellement il y a de variétés différentes.

Il a des joues très musclées et bien remplies. Son front est plutôt busqué et se prolonge d’un museau rond au nez très mobile. Ses narines dessinent un Y qui sépare la lèvre supérieure en deux. Ses dents sont longues et se terminent en biseau et sont recouvertes d’un émail blanc solide.

Sa tête, posée sur un cou très court est surmontée de longues oreilles ovales, portées droites ou ovales selon les races. Elles sont tellement fines que l’on peut distinguer facilement tous les vaisseaux sanguins. Elles lui servent de régulateur de chaleur.

Les membres antérieurs ne portent que 4 doigts contre 5 pour les postérieurs. Ses pattes arrières sont très musclées et il peut se tenir en position assise pendant un long moment pour observer ou faire sa toilette. Le lapin se déplace uniquement en sautant. Les pattes avant très courtes nous donnent une impression de déséquilibre vers l’avant.

Son corps est solide et allongé et il possède une petite queue de quelques centimètres. Cette queue prendra une position différente selon ce que ressent le lapin.

Son pelage naturel est celui du lapin de garenne, une couleur fauve brun mais maintenant avec les différentes variétés qu’il existe il peut être bicolore, uni-colore ou albinos voir même tricolore. (Lapin polonais, nain de couleur, nain bélier, nain angora, nain rex, nain satin)

Les poils recouvrent tout le corps des oreilles jusqu’aux pattes.

Ses yeux peuvent être marrons, noirs, bleus ou rouges pour les variétés albinos et son poil peut être angora ou court.

Un lapin nain a une espérance de vie entre 6 à 8 ans en moyenne.

Vie sociale avec l’homme :

Le lapin est plutôt actif le matin et en fin d’après-midi. Pendant ces périodes il explore son territoire. Les mâles non castrés ont tendance à projeter un long jet d’urine pour marquer leur territoire.

Le lapin a un caractère très proche de celui du chat. Il est indépendant et ne reste pas de longues heures sur les genoux.

Les lapins peuvent être agressifs lorsqu’il s’agit de leur territoire (généralement limité à la cage). Cette agressivité sera montrée par une espèce de boxement avec les pattes avant, suivi d’un grognement.

Le lapin n’est pas conseillé pour un enfant car c’est un animal très impulsif et il arrive qu’il saute des bras, ce qui peut entraîner de graves conséquences.

Vie sociale avec ses congénères :

Entre eux le marquage du territoire est un des principaux moyens de communication. On retrouve des phéromones dans l’urine et les crottes. Elles permettent l’identification du groupe mais aussi l’identification individuelle dans le groupe.

Le lapin marque son territoire aussi en se frottant contre tous les objets de la maison. En effet son menton contient une glande qui laisse une trace de son passage. Elle ne laisse pas d’odeur pour l’homme et ne se voit pas.

Le lapin communique aussi par signes visuels. Il existe des postures de dominance, de soumission et d’agressivité. Le lapin est pour ainsi dire muet. Il pousse des cris seulement quand il a peur ou qu’il a mal et des grognements sourds et naseaux quand il est en colère. Le lapin parfois tape aussi violemment des pattes arrières. A l’état sauvage, cela sert à alerter ses congénères d’un danger mais en captivité cela est très difficile à interpréter car il se peut que le lapin le fasse même hors danger.

Le lapin est un animal très territorial, très individualiste et s’il n’y a pas été habitué depuis tout petit, il supportera mal un animal d’une autre espèce dans sa cage même parfois un de ses congénères.

Vie sexuelle :

Maturité sexuelle du mâle : Entre 4 et 5 mois

Maturité sexuelle de la femelle : Entre 3 et 4 mois

La croissance de la femelle étant terminée vers l’âge de 8 mois, il est conseillé d’attendre jusqu’à cet âge avant de là faire reproduire. Elle est en chaleur environ tous les 10/15 jours pendant 4 à 6 jours. Son cycle se déroule toute l’année il n’y a pas d’interruption. Il faut séparer le mâle de la femelle dès que la saillie a eu lieu car la femelle ne supporte pas sa présence. La gestation dure environ 31 jours et le nombre de petits varie entre 2 et 4. La femelle, quelques jours avant la mise bas, se fabrique un nid avec des copeaux, du foin et des poils qu’elle arrache de son ventre.

Les petits naissent nus et aveugles. Ils pèsent entre 20 et 30 grammes. La lapine pendant cette période boit beaucoup et prend des longues périodes de repos entre les tétées. Les petits commenceront à sortir du nid vers 3 semaines. Il ne faut absolument pas déranger la lapine avant ces 3 semaines car elle se sentirait agressée et pourrait sacrifier sa portée. Les lapereaux commencent à manger seuls vers l’âge de 7 semaines, mais il est important de ne pas les séparer de leur mère avant l’âge de 2 mois !

Habitat :

La dimension moyenne d’une cage pour un lapin est de 100cm x 150cm. Les dimensions doivent être multipliées par 1.5 pour chaque animal de plus dans la cage. On peut choisir une cage en fond de plastique et grille posée par dessus ou une cage en plexi avec une ouverture en grillage sur le dessus.

Pour le fond de la cage on utilise des copeaux de bois dépoussiérés ou de la litière végétale sur une épaisseur de 5 cm environ. Il faut renouveler la litière au moins deux fois par semaine.

Une maison lui servira d’abri pour dormir ou se réfugier. Il ne faut pas oublier que le lapin aime se coucher de tout son long et donc aménager la cage en fonction, pour qu’il ait assez de place.

Une écuelle en céramique lourde, ainsi qu’un biberon d’eau qui sera fixé à l’extérieur, lui serviront pour la nourriture et l’eau.

L’emplacement de la cage doit être dans un lieu calme mais non isolé car il déteste la solitude. Il faut que cet endroit ne soit pas exposé aux courants d’air, à l’humidité et aux trop fortes chaleurs.

Le lapin est un animal très propre qui aura tendance à faire dans le même coin de la cage et à revenir dans la litière quand il se promène à l’extérieur.

Il faut lui proposer des activités quotidiennes mais sous haute surveillance car il est fort possible qu’il ronge les fils électriques ou des emballages de produits toxiques, ce qui représente pour lui un réel danger.

Nourriture :

Le lapin est un herbivore strict. Il doit donc bénéficier de foin à volonté ! Des granulés pour lapins sont aussi disponibles dans le commerce : la dose quotidienne est de 30 à 50g par jour pour un animal adulte d’un kilo. Les mélanges de graines sont à éviter !

Il apprécie beaucoup la nourriture fraîche comme la salade, les endives, les carottes, le céleri... Ainsi que des fruits tels que la pomme ou la banane.

Il faut incorporer les nouveaux aliments de manière progressive dans l’alimentation du lapin et il faut surtout que les aliments soient à température ambiante.

Les dents des lapins comme celle des rongeurs sont à croissance continue et contrairement aux idées reçues, il n’a pas besoin de ronger pour les user. C’est en "mastiquant" son foin que le lapin s’use les dents !

Quelques problèmes de santé :

Voir son lapin faire sa toilette est signe de bonne santé. Il faut savoir aussi que voir son lapin manger des crottes ne signifie pas qu’il est malade. En effet le lapin pratique la caecotrophie. C’est-à-dire qu’il recycle une partie des vitamines B en ingérant des crottes molles, brunes et disposées en grappe (autre que celle qu’il y a plus couramment dans la cage).

Il existe deux maladies virales mortelles spécifiques au lapin :

La myxomatose, inventée par l’homme pour éviter la prolifération des animaux nuisibles. Elle se caractérise par un gonflement des paupières, du nez et parfois des parties génitales.

Des myxomes, sorte de kystes cutanés se développent sur la peau souvent au dessus du nez et sur les oreilles. Les bactéries profitent alors de l’affaiblissement lié à la fièvre virale et les complications respiratoires entraînent alors la mort de l’animal.

La maladie virale hémorragique est encore plus terrible, l’animal meurt dans la journée sans aucun signe annonciateur.

Il est possible et fortement conseillé de faire vacciner son lapin contre ces deux maladies. La primo-vaccination peut s’effectuer dès l’âge de 1 à 2 mois. Un rappel est à faire un mois après, puis ensuite il est à effectuer tous les 4 à 6 mois.

Le lapin étant très exigeant au niveau alimentaire il peut aussi avoir très facilement la diarrhée ou au contraire souffrir de constipation.

Certains lapins peuvent parfois présenter des malformations héréditaires des mâchoires qui empêchent les incisives de s’user. Il est alors important de les leur couper régulièrement afin d’éviter tout abcès dentaire.

Dans tout les cas dès que le lapin cesse de s’alimenter il faut rapidement intervenir car tout arrêt du transit peut être mortel.

Aussi, tout comme les rongeurs, le lapin est très sensible aux courants d’air et un simple coryza peut vite se transformer en pneumonie.

Enfin, au niveau dermatologique de nombreux parasites peuvent l’affecter, des acariens mais aussi la gale des oreilles ou les mycoses...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu